DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le centre-droit vainqueur des européennes 2009 ?

Vous lisez:

Le centre-droit vainqueur des européennes 2009 ?

Taille du texte Aa Aa

Quel visage pour le nouveau Parlement européen ? Difficile à dire à deux mois des élections et pourtant des chercheurs se risquent à des estimations. Leur modèle statistique tient compte des résultats des européennes depuis 1979, des scrutins nationaux et des sondages d’opinion. Conclusion : d’après eux, l‘équilibre des forces devrait rester le même pour cette nouvelle législature, à quelques détails près.

Le Parti Populaire Européen (PPE) devrait conserver sa place de premier groupe de l’assemblée, devant les socialistes et les libéraux. Toutefois les Tories, les conservateurs britanniques, ont annoncé leur volonté de quitter le PPE pour créer une nouvelle formation avec leurs alliés tchèques et polonais. Simon Hix, chercheur de la London School of Economics : “Nous observons que le soutien aux partis d’extrême gauche et d’extrême droite augmente légèrement dans des pays comme la France. De même, il y a plus d’opinions favorables pour les partis populistes, aux Pays-Bas par exemple. Donc, la crise économique ne favorise pas les sociaux-démocrates, au contraire, l’effet électoral de la crise se traduit par une fragmentation du vote vers les extrêmes”. Ainsi selon cette étude, le Nouveau Parti Anticapitaliste recueillerait 11% des votes en France. En Belgique, le Front National wallon obtiendrait un siège au parlement. L‘étude, toutefois, oublie une donnée essentielle : la participation, qui chute graduellement depuis trente ans. Michael Marsh, chercheur du Trinity College Dublin : “Je pense que dans le contexte actuel, dans beaucoup de pays, l’Europe apparaît comme quelque chose d’extrêmement important, de manière bien plus forte qu’auparavant. Il y a des signes au Danemark, des pensées, une fois de plus, pour adopter l’euro. En Irlande, le point de vue s’est complètement renversé sur le Traité de Lisbonne, et ailleurs aussi. Il y a beaucoup de personnes qui commencent à se rendre compte que l’Europe peut être bien plus importante pour eux que ce qu’ils croyaient jusque-là”. Le parlement compte actuellement 785 députés. Ils ne seront plus que 736 au mois de juin, conformément au Traité de Nice. Ainsi les Allemands devraient être les grands gagnants de ces réajustements, obtenant un poids plus important dans les deux principaux groupes de l’assemblée. 375 millions d‘électeurs européens sont invités aux urnes du 4 au 7 juin prochain.