DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des milliers de manifestants font vaciller le pouvoir en Moldavie

Vous lisez:

Des milliers de manifestants font vaciller le pouvoir en Moldavie

Taille du texte Aa Aa

Le pouvoir semble vaciller en Moldavie, après une journée de manifestation de l’opposition qui a dégénéré. En quelques heures, les manifestants (pour la plupart des jeunes et des étudiants) ont pris d’assaut le Parlement et les bureaux de la présidence. L’ambiance est à l’insurrection. Au cours de ces événements, une femme est morte et une centaine de personnes ont été blessées.

Cette nuit, la police aurait repris le contrôle des bâtiments saccagés hier soir par les émeutiers. A l’origine, il y a un mouvement de protestation organisé par les partis d’opposition. Ils dénoncent les résultats des élections législatives de dimanche, estimant qu’il y a eu des fraudes massives. Le scrutin a été remporté par le parti communiste, au pouvoir depuis 2001 dans cette ancienne république soviétique, située entre la Roumanie et l’Ukraine. Pour l’opposition, il n’y a d’autre alternative que d’organiser un nouveau scrutin. C’est ce qu’affirme notamment Dorin Chirtoaca, le maire de la capitale, vice-président du parti libéral, un des leaders de l’opposition. Mais voilà, les autorités refusent de céder devant la pression populaire. Le président Vladimir Voronine parle d’une tentative de coup d’Etat. Seule concession : un éventuel nouveau décompte des voix du scrutin de dimanche. Pas sûr que cela réponde aux attentes des jeunes en colère. Ils étaient 10 000 hier dans les rues de la capitale. Ils pourraient être encore plus nombreux aujourd’hui. Les formations d’opposition ont appelé à un vaste rassemblement. Le Secrétaire général de l’ONU et le chef de la diplomatie de l’Union européenne ont tout deux demandé aux parties en présence de ne pas recourir à la violence.