DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections législatives en Indonésie

Vous lisez:

Elections législatives en Indonésie

Taille du texte Aa Aa

Des bulletins de vote de la taille d’un journal, des urnes par milliers et pas moins de 38 partis en lice : les élections légilsatives ce jeudi en Indonésie ont tout du cauchemar logistique. 170 millions d‘électeurs sont appelés à voter pour leurs représentants au parlement national et dans les régions.

L’Indonésie est la troisième plus grande démocratie au monde, composée de 17 000 îles. C’est aussi le plus grand pays musulman. Ces législatives devraient surtout dessiner le paysage politique, à trois mois de la présidentielle. Le chef d’Etat actuel Susilo Bambang Yudhoyono, devrait briguer un second mandat de 5 ans. Sa principale concurrente, issue du Parti démocratique indonésien de lutte, Megawati Sukarnoputri, ancienne présidente elle aussi, pourrait en théorie s’allier aux islamistes pour former une coalition. Les partis doivent obtenir au moins un quart des voix au niveau national pour présenter un candidat à la présidentielle. Les femmes sont de plus en plus nombreuses à embrasser une carrière politique. Elles représentent un tiers des candidats de ces législatives. Hadar Gumay, Directeur éxécutif du Centre pour la réforme électorale : “une présence féminine plus importante au parlement permettrait de mettre l’accent sur des questions comme la santé, l‘éducation, l’aide à l’enfance, l‘économie, etc… Des questions souvent négligées dans notre parlemet dominé par des hommes”. Pour obtenir leur ticket au parlement, les partis doivent recueillir au moins 2,5% des suffrages. Les autorités craignent des incidents à l’issue du scrutin, car les petites formations risquent d‘être évincées.