DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Toute la frustration d'une génération

Vous lisez:

Toute la frustration d'une génération

Taille du texte Aa Aa

Le Parlement moldave saccagé, une violence inédite dans cette ex-république soviétique, l’une des rares à ne pas avoir connu de révolution post-communiste. Mais les élections législatives ont ravivé les frustations longtemps refoulées, notamment chez les jeunes, dont certains sont partisans de l’unification avec la Roumanie. Ce sont eux qui ont écrit sur les murs du parlement: “Victoire, vive la Roumanie” !

La Moldavie est coincée entre l’Ukraine et la Roumanie, dont elle a fait partie dans le passé et jusqu‘à son annexion par l’URSS en 1945. Galati, sur la rive roumaine du Danube. C’est ici que beaucoup de Moldaves viennent travailler ou vendre leurs produits. La Moldavie est l’un des pays les plus pauvres d’Europe et pour ces Moldaves, qui partagent la même langue que les Roumains, l’avenir est ailleurs. Passer la frontière vers l’ouest ou vers l’est pour mieux gagner sa vie. C’est le cas de Tamara, qui part travailler en Russie, laissant ses deux filles au pays. Un déchirement pour l’aînée, Katia: “Ma mère vient de partir pour Moscou, pour travailler pour nous, pour nous aider. Nous n’avons pas de père et donc elle doit partir pour travailler et nous laisser toutes seules”. Autre dossier qui déchire la Moldavie : la région séparatiste de Transnistrie, autoproclamée indépendante. Peuplée en majorité de russophones, la Transnistrie est soutenue par Moscou dans son conflit avec la Moldavie. Mais ici comme ailleurs dans le pays, les problèmes, aux moins pour les jeunes, sont avant tout économiques, comme l’illustre cette jeune fille : “J’ai l’intention de partir pour la Russie cette année après la fin des cours. Les perspectives ne me plaisent pas ici. Notre ville est sans doute très jolie, mais on ne peut pas vivre ici”. Une jeunesse sans avenir, qui a vu partir ses parents par centaines de milliers pour fuir la misère et aller travailler en Europe ou en Russie. Cette jeunesse qui semble avoir perdu la patience pour dire qu’elle veut quelque chose de mieux.