DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Aquila vit sans doute la semaine sainte la plus triste de son histoire

Vous lisez:

L'Aquila vit sans doute la semaine sainte la plus triste de son histoire

Taille du texte Aa Aa

Surnommée la cité aux 99 églises, cette ville des Abruzzes ne peut aujourd’hui que compter les clochers et façades qui jonchent aujourd’hui le sol.

Omniprésent ici depuis le séisme de lundi, le chef du gouvernement s’est rendu à L’Aquila pour la troisième journée consécutive et il a promis de revenir. Le style très controversé de Silvio Berlusconi ne l’empêche pas de séduire la population meurtrie et terrorisée par les répliques qui ont secoué la région. Des sans-abris réfugiés sous les tentes mises à disposition par les autorités. Reste à savoir combien de temps cette situation précaire va durer. Le camp installé dans ce stade de rugby pourrait être menacé par les pluies annoncées ce jeudi.