DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La bourde d'un senior de Scotland Yard

Vous lisez:

La bourde d'un senior de Scotland Yard

Taille du texte Aa Aa

A son arrivée hier à Downing street pour un entretien avec Gordon Brown, Bob Quick, le chef de la section anti-terroriste de Scotland Yard, tenait à la main des documents concernant une opération classée secret-défense.

Mais voilà, Bob Quick est photographié par des journalistes. Onze suspects et les détails de leur filature, c’est ce qu’on peut lire sur les documents. Devant le risque de faire capoter tout le travail des équipes de surveillance, les autorités précipitent le déclenchement de l’opération. Une bourde qui ne laisse d’autre choix à Bob Quick que de démissionner.

Douze personnes ont été arrêtées, un britannique et onze ressortissants pakistanais selon la police. Les arrestations ont eu lieu dans le nord-ouest de l’Angleterre, principalement à Manchester et Liverpool.

Selon les médias britanniques, les terroristes présumés projetaient de s’attaquer à une boîte de nuit et un à centre commercial. Si l’opération a été couronnée de succès, cette bévue de Bob Quick est un nouveau coup dur pour la police londonienne. Elle fait déjà l’objet d’une enquête pour son rôle dans la mort d’un homme en marge d’une manifestation anti G20 à Londres la semaine dernière.