DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rejet d'Hadopi : un camouflet pour la majorité

Vous lisez:

Rejet d'Hadopi : un camouflet pour la majorité

Taille du texte Aa Aa

Le projet de loi déstiné à lutter contre le piratage informatique a été rejeté ce jeudi, faute de députés suffisants. A moins de 48h des vacances de printemps les bancs de l’Assemblée étaient quasiment vides. L’opposition de gauche en a profité pour appeler des renforts au moment du vote.

Réaction du socialiste Patrick Bloche : “Si les députés UMP n‘étaient pas là pour voter ce texte ce matin c’est parce qu’ils ne voulaient pas le voter et c’est ça l‘échec, l’un des échecs du gouvernement”. Jean-François Copé, président du groupe UMP, a un tout autre point de vue : “D’abord c’est notre problème et notre responsabilité, nous n’avions qu‘à être beaucoup plus nombreux qu’eux en séance. Donc, moi j’estime que dans ce contexte on réinscrit très vite le texte, en priorité, dès le 28 avril.” Ce projet de loi a fait l’objet d’intenses débats ces derniers mois. Il prévoit de suspendre l’accès à internet des pirates récidivistes qui auraient déjà reçu deux avertissements. Une suspension qui pourrait durer de deux mois à un an. Mais l’internaute devrait continuer à payer sa facture. Inacceptable pour l’opposition mais aussi pour certains membres de la majorité qui préfèreraient sanctionner les contrevenants par une amende.