DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée française libère les otages de pirates somaliens, le propriétaire du voilier est tué

Vous lisez:

L'armée française libère les otages de pirates somaliens, le propriétaire du voilier est tué

Taille du texte Aa Aa

Florent Lemaçon, le propriétaire du voilier Tanit, attaqué le 4 avril par des pirates somaliens dans le Golfe d’Aden, est mort vendredi dans l’opération menée par l’armée française pour libérer les otages. Les quatre autres prisonniers sont sains et saufs. Parmi eux, la femme et le fils âgé de trois ans de Florent Lemaçon. Deux pirates ont été tués, trois ont été capturés.

“Les écoutes montraient un durcissement très net de la position des pirates, qui évoquaient de manière plus insistante l’exécution des otages”, a commenté le ministre français de la Défense, Hervé Morin. Les pirates entendaient se rapprocher des côtes, a-t-il aussi précisé, ce qui a déclenché la décision des autorités françaises de lancer l’attaque. Ces mêmes autorités avaient, à deux reprises fin mars, fortement déconseillé à Florent Lemaçon de poursuivre sa route dans cette zone extrêmement dangereuse de l’Océan Indien. Au point qu’elle fait l’objet d’une surveillance internationale. Mais le désir d’aventure du couple l’a emporté sur les considérations de sécurité… C’est une tout autre histoire que vit le capitaine d’un porte-conteneurs américain, Richard Phillips. Il est retenu par des pirates somaliens dans un canot de sauvetage, lequel est cerné par l’armée américaine. Une nième histoire de pirates dans ce Golfe d’Aden décidément peu accueillant.