DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition thaïlandaise empêche le sommet Asie-Pacifique de se tenir

Vous lisez:

L'opposition thaïlandaise empêche le sommet Asie-Pacifique de se tenir

Taille du texte Aa Aa

C’est le chaos à Pattaya, en Thaïlande. Le sommet Asie-Pacifique, qui devait se tenir dans cette ville du sud du pays, a dû être reporté. Et les dirigeants présents ont été évacués précipitamment par hélicoptère. Les autorités ont expliqué qu’elles craignaient pour leur sécurité.

Le jeune Premier ministre thaïlandais a décrété l‘état d’urgence à Pattaya et dans toute la province. Une manifestation massive de militants anti-gouvernementaux a en effet créé une totale confusion dans la ville où commençaient à se réunir les dirigeants d’une quinzaine de pays asiatiques, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. Ceux qu’on surnomme les “chemises rouges” ont carrément pris d’assaut samedi matin l’hôtel où le sommet devait se dérouler. Vendredi, ils avaient bloqué les rues de Pattaya à l’aide de centaines de taxis. La Thaïlande connaît le chaos politique depuis des mois mais le problème prend ainsi une dimension internationale. Et le Premier ministre, en fonction depuis à peine quatre mois, paraît bien incapable, selon les observateurs, de gérer l’opposition de plus en plus déterminée, une opposition qui campe depuis le 26 mars autour du siège du gouvernement dans la capitale thaïlandaise.