DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les critiques et les carottes pleuvent sur Mikhaïl Saakachvili

Vous lisez:

Les critiques et les carottes pleuvent sur Mikhaïl Saakachvili

Taille du texte Aa Aa

Dans la capitale géorgienne, Tbilissi, les opposants au président Mikhaïl Saakachvili ont participé, ce samedi, à leur troisième jour de manifestations, marqué par un déclin de la mobilisation. Quelque 4000 personnes ont réclamé la démission du dirigeant géorgien, elles étaient 25.000 la veille. Ce dimanche, l’opposition a appelé à une trêve, mais le mouvement va bien se poursuivre.

“A partir de lundi,” souligne un opposant, “nous aurons une nouvelle vague de contestation pacifique et organisée, de sorte que nous ne déclenchions plus de comportement irrationnel de la part des forces de l’ordre ou d’autres services.” Si Mikhaïl Saakachvili reste sourd aux demandes de démission, le président géorgien a remercié tous ceux qui ont manifesté pacifiquement selon ses propres termes. Pour l’heure, la réponse des autorités n’est pas à la fermeté. On se souvient qu’en novembre 2007, les rassemblements avaient été violemment dispersés. Aujourd’hui, certaines actions mêlent même revendication et humour. Des manifestants ont jeté des carottes sur la résidence présidentielle. Manière de traiter le chef de l’Etat de “lapin”, l‘équivalent d’une “poule mouillée” en Géorgie, pour son manque de courage dans la guerre avec la Russie en août dernier.