DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des scènes dignes d'une révolution en Thaïlande

Vous lisez:

Des scènes dignes d'une révolution en Thaïlande

Taille du texte Aa Aa

Dans la capitale thaïlandaise dimanche, des manifestants de l’opposition, surnommés les “chemises rouges”, se sont emparés d’au moins un char de l’armée. Le Premier ministre a menacé de recourir à la force, mais les militaires déployés dans plusieurs endroits stratégiques de Bangkok se sont plutôt montrés passifs jusque-là.

En revanche, les militants de l’opposition se sont aussi déchaînés, avec tout ce qu’ils avaient sous la main, sur une voiture officielle. Ils pensaient que le chef du gouvernement thaïlandais se trouvait dans le véhicule mais ce n‘était pas le cas. Dans le même temps, le bâtiment du ministère de l’Intérieur à Bangkok était pris de force, et des tirs étaient entendus dans le quartier. L‘état d’urgence décrété par le Premier ministre dans la capitale ne semble donc pas freiner les “chemises rouges”, partisans de l’ex-chef du gouvernement en exil Thaksin Shinawatra. Les violences de la journée ont fait au moins six blessés. Et dimanche soir dans Bangkok, les opposants ont encore érigé des barricades et se sont massés devant le siège du gouvernement. Ils y campent depuis le 26 mars. La Thaïlande sort d’un week-end chaotique. Et le pays risque de battre son propre record, de quatre changements de Premier ministre durant les quinze derniers mois.