DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pouvoir thaïlandais pris à la gorge par l'opposition

Vous lisez:

Le pouvoir thaïlandais pris à la gorge par l'opposition

Taille du texte Aa Aa

Image très symbolique d’un pays en plein chaos politique. Dans la capitale thaïlandaise, des manifestants de l’opposition, surnommés les “chemises rouges”, se sont emparés d’au moins un char de l’armée. La situation dégénère de plus en plus et le Premier ministre menace maintenant de recourir à la force. Des militaires sont déployés dans plusieurs endroits stratégiques de Bangkok.

Dimanche matin, le chef du gouvernement avait pris la parole pour décréter l‘état d’urgence dans la capitale et sa région. Egalement dans la matinée, des militants de l’opposition s’en étaient pris avec violence à une voiture officielle qui sortait du ministère de l’Intérieur à Bangkok. Ils pensaient que le Premier ministre se trouvait dans le véhicule mais ce n‘était pas le cas. Dans le même temps, le bâtiment du ministère de l’Intérieur était pris de force, et des tirs étaient entendus dans le quartier. La Thaïlande, qui a changé de Premier ministre quatre fois en quinze mois, est encore au bord du gouffre.