DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etat des lieux dans les Abruzzes

Vous lisez:

Etat des lieux dans les Abruzzes

Taille du texte Aa Aa

Cinq minutes pour sauver ce qu’il reste d’une vie : Cecilia retrouve le chemin de son domicile à l’Aquila, une semaine après le séisme qui a secoué les Abruzzes et fait 294 morts. Cette survivante est venue récupérer quelques affaires, sous bonne escorte, car sa maison menace toujours de s‘écrouler. Plusieurs centaines d’ingénieurs italiens mais aussi européens procèdent désormais à l‘état des lieux des bâtiments. Ici, c’est une école qui est inspectée. L‘établissement pourrait rouvrir ses portes rapidement selon cet ingenieur, qui ajoute que “toutes les structures qui n’ont pas été endommagées pendant ce tremblement de terre, ne seront pas touchées en cas de nouveau séisme d’intensité équivalente”.

Silvio Berlusconi a promis de construire une toute nouvelle ville à L’Aquila dans les deux ans et demi à venir. En attendant, 40 000 personnes sont sans-abris. Silvio Berlusconi, président du Conseil italien : “Nous avons paré au plus pressé avec la soixantaine de camps de tentes, mais notre objectif est de ne pas reproduire ce qui s’est fait dans le passé dans ce genre de situations, mais bien de fournir à toutes ces personnes de vraies maisons”. Ne pas répéter les erreurs du passé, c’est aussi appliquer la législation sur la construction en zone sismique, d’après les experts. Une loi durcie en 2005 mais dont l’entrée en vigueur avait été repoussée l’automne dernier à 2010 par le gouvernement Berlusconi.