DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le bras de fer se durcit en Thaïlande entre l'armée et les manifestants anti-gouvernementaux

Vous lisez:

Le bras de fer se durcit en Thaïlande entre l'armée et les manifestants anti-gouvernementaux

Taille du texte Aa Aa

Les militaires ont chargé ce matin en tirant des coups de feu en l’air alors que les manifestants tentaient de bloquer l’un des carrefours stratégiques de Bangkok avec un bus. C’est la première fois que l’armée utilise la force depuis l’instauration hier de l‘état d’urgence dans la capitale.

Les manifestants ont répondu par des jets de cocktails molotov. Ces heurts ajoutés à ceux de ces derniers jours ont déjà fait des dizaines de blessés dont au moins quatre par balles, deux civils et deux militaires.Il y a également eu de nombreuses arrestations. Compte-tenu de la tension ambiante, le porte-parole du gouvernement a annoncé la mise en place de mesures pour sécuriser les ports et les aéroports afin de préserver le tourisme, secteur vital de l‘économie. Ce dernier avait déjà souffert l’an dernier lors du blocage des deux aéroports de Bangkok. Le pouvoir est confronté depuis des semaines aux manifestations des “chemises rouges”, surnom donné aux partisans de l’ancien Premier ministre en exil au Royaume-Uni, Thaksin Shinawatra. Ce dernier affirme que c’est “le moment idéal pour se soulever contre le gouvernement”. 20 000 manifestants sont toujours regroupés devant le siège du gouvernement pour demander la démission de son chef et l’organisation de nouvelles élections. L’armée avertit : elle rétablira l’ordre “par tous les moyens” mais la crainte d’une flambée de violences prolongée se dessine à nouveau.