DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fidel Castro fustige la levée de certaines restrictions par les Etats-Unis

Vous lisez:

Fidel Castro fustige la levée de certaines restrictions par les Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Fidel Castro refuse l’aumône. C’est ainsi que le dirigeant cubain réagit à la levée par les Etats Unis de certaines restrictions pesant sur les voyages et les transferts d’argent des Américano-Cubains vers leur pays. L’ancien président estime que la seule véritable avancée serait la fin du blocus. Pourtant à La Havane, on se félicite de ces mesures, tout en attendant plus.

Comme l’estime ce Cubain qui a vécu six ans à Miami, “cinquante ans d’embargo, de problèmes et de difficultés, et à la fin, cela n’a servi à rien. Il y a beaucoup de familles qui sont partagées entre ici et là-bas et au final, ce qui est important, c’est que nos deux pays dialoguent et que nos relations progressent.” Beaucoup espèrent que cette brèche dans l’embargo encouragera Cuba à mener des réformes démocratiques. C’est ce qu’espère aussi Washington par le biais d’une autre mesure. D’après le conseiller de l’administration américaine pour l’Amérique latine Dan Restrepo, “nous voulons accroître les échanges d’informations entre les Cubains et entre les Cubains et le reste du monde. L’un des moyens d’y parvenir, d’après un texte américain en référence à la loi démocratique cubaine, est de permettre aux entreprises américaines de télécommunications de proposer leurs services sur l’Ile.” Mais au-delà de la politique, l’enjeu est avant tout commercial. Plusieurs firmes américaines concernées par le marché cubain, pas seulement celles travaillant dans les télécoms, ont vu bondir le cours de leurs actions après l’annonce de Washington.