DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fidel Castro : la fin du blocus, sinon rien

Vous lisez:

Fidel Castro : la fin du blocus, sinon rien

Taille du texte Aa Aa

Une nouvelle fois Fidel Castro réclame la fin du blocus imposé à Cuba, même s’il dit qu’il ne suppliera pas Washington pour l’obtenir. Pour le dirigeant cubain, la levée hier par les Etats Unis de certaines restrictions imposées aux Américano-Cubains sur les voyages et les transferts d’argent sont tout juste dignes d’une aumône.

Mais à l’aéroport de la Havane, les mesures sont accueillies favorablement parmi les Cubains qui ont des proches vivant aux Etats-Unis. D’après l’un d’entre eux, “c’est une décision qu’ils auraient du prendre il y a bien longtemps parce qu‘établir des relations bilatérales bénéficie aussi bien aux Cubains qu’aux Américains.” Autre mesure: les entreprises américaines de télécommunications peuvent désormais offrir leurs services aux Cubains, un progrès pour la démocratie d’après Washington. Mais, Elizardo Sanchez, de la Commission cubaine pour les Droits de l’homme, a des doutes: “Un gouvernement qui restreint de manière brutale l’accès à internet, parce qu’il a peur d’internet, et qui limite l’accès aux chaînes de télévision internationales, je doute vraiment, dit-il, qu’il va autoriser les Cubains à accéder librement à internet.” Le régime cubain devrait une nouvelle fois, faire preuve de méfiance vis-à-vis de cette mesure qui demeure avant tout commerciale. Les entreprises américaines espèrent bien se faire une place au soleil sur le marché cubain.