DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition géorgienne campe devant la présidence

Vous lisez:

L'opposition géorgienne campe devant la présidence

Taille du texte Aa Aa

Ils se sont installés au plus près de celui dont ils réclament la démission. A Tbilissi, plusieurs dizaines d’opposants au président géorgien ont passé leur première nuit sous des tentes, devant la résidence de Mikheïl Saakachvili, après cinq jours de manifestations qui ont réuni jusqu‘à 60.000 personnes.

Koba Davitashvili rappelle la seule revendication des manifestants: “nous réclamons la démission de Saakachvili, nous ne le laisserons pas tranquille dans sa résidence et s’il s’installe ailleurs, nous monterons nos tentes là où il ira.” Alors que la mobilisation se poursuit mais fluctue au fil des jours, le président géorgien exclut de démissionner. Lors de la visite d’un hôpital, Mikheïl Saakachvili a estimé que derrière la contestation, se cache une intervention de Moscou: “il n’y a aucune chance que la Russie ne mène une provocation à grande échelle, en espérant profiter d’une situation instable. Peu importe les sommes d’argent dépensées, peu importe ce qui est fait, il est impossible de déstabiliser la Géorgie” Mikheïl Saakachvili, porté au pouvoir fin 2003 à l’issue de la révolution de la Rose et réélu l’an dernier, se voit reprocher les conséquences de la guerre avec la Russie en août.