DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les relations entre Cuba et les Etats Unis sont-elles à l'aube d'une nouvelle ère ?

Vous lisez:

Les relations entre Cuba et les Etats Unis sont-elles à l'aube d'une nouvelle ère ?

Taille du texte Aa Aa

Annoncé par Barack Obama lors de sa campagne électorale, le changement de la politique américaine vis à vis de Cuba avance, à petit pas. Il y a quelques jours les premiers signes d’un renouveau étaient perceptibles: une délégation de six élus américains étaient reçus par le président cubain Raul Castro.

Imposé en février 1962 par le président américain John Fitzgerald Kennedy, à la suite d’une vague de nationalisations pénalisant des compagnies américaines, l’embargo a été successivement assoupli ou renforcé au gré des administrations démocrates et républicaines. L’embargo n’a pourtant jamais produit l’effet escompté. Le clan de Fidel Castro détient toujours le pouvoir, et la démocratisation de l‘île ne se constate pas encore dans les faits. José Gabriel Ramón, journaliste et ancien opposant au régime castriste réfugié en Espagne, salue les bons côtés de l’assouplissement de l’embargo contre Cuba, mais reconnait aussi que ce dernier favorisera par certains côtés le régime. “Ca va encore aider le pouvoir à Cuba, c’est sûr. Ça va mettre de l’argent à disposition d’une dictature qui pourra s’en servir comme elle l’a fait jusqu‘à présent, c’est en dire en renforçant son appareil répressif.” a-t-il déclaré. Reste que Raùl Castro n’est plus tout jeune. Le frère de Fidel aura 78 ans en juin prochain. Le temps joue donc en faveur de Barack Obama. Une chose est sûre, dans l’immédiat le but de l’administration Obama est d’envoyer un message aux autres pays d’Amérique latine, des nations qui en décembre dernier avaient d’ailleurs toutes réclamé la levée de l’embargo contre la Havane. Raùl Castro avait exigé que les Etats-Unis fasse le premier pas, c’est en partie chose faite depuis ce mardi. Reste à savoir si le régime cubain est mûr pour emprunter le long chemin vers la démocratie.