DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accord Fiat-Chrysler : "rien n'est fait", affirme l'administrateur délégué du constructeur italien

Vous lisez:

Accord Fiat-Chrysler : "rien n'est fait", affirme l'administrateur délégué du constructeur italien

Taille du texte Aa Aa

L’administration américaine a donné au constructeur automobile Chrysler jusqu‘à la fin du mois d’avril pour signer un accord d’alliance définitif avec le constructeur italien Fiat. Les deux groupes ont signé un accord préliminaire prévoyant une prise de participation de Fiat allant jusqu‘à 20% du capital de l’américain. Mais tout ceci pourrait être remis en cause si les négociations avec les syndicats de Chrysler, canadiens notamment n’avancent pas sur le sujet des réductions de coûts, a affirmé l’administrateur délégué de Fiat Sergio Marchionne. “Nous ne pouvons pas nous engager si nous de ne voyons pas de lumière au bout du tunnel”, a affirmé Marchionne. L’administrateur délégué de Fiat qui anonce la commercialisation de la Cinquecento aux Etats Unis l’an prochain, a exclu d’injecter des capitaux dans Chrysler. Si l’accord avec Fiat, considéré par les autorités américaines comme un élément fondamental du retour à la rentabilité de Chrysler ne se faisait pas, Chrysler devrait déposer le bilan. Le pré-accord signé entre Fiat et Chrysler ne devrait rien coûter à Fiat en échange de l’accès du constructeur américain à la technologie de l’italien.