DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'extradition de John Demjanjuk suspendue

Vous lisez:

L'extradition de John Demjanjuk suspendue

Taille du texte Aa Aa

John Demjanjuk obtient un sursis in extremis. Le vieil homme de 89 ans devait être extradé vers l’Allemagne. Cet ancien ouvrier automobile qui vit dans la banlieue de Cleveland aux Etats-Unis est soupçonné d‘être un ancien garde nazi. Il aurait officié dans plusieurs camps de concentration durant la seconde guerre mondiale, en Pologne, notamment à Sobibor. Il est accusé de l’extermination de 29 000 juifs. Des agents des services de l’immigration étaient venus le chercher à son domicile pour l’emmener directement à l’aéroport. Ce n’est pas la première fois que John Demjanjuk est extradé. La justice israélienne l’avait condamné en 1986 à la peine de mort pour “crimes contre l’humanité”. A l‘époque, des rescapés des camps avaient affirmé que l’Ukrainien, de son vrai prénom Ivan Demjanjuk, était en fait “Ivan le Terrible”, un garde du camp nazi de Treblinka, particulièrement cruel. Une erreur de personne avait finalement conclu la cour suprême israélienne avant de l’acquitter en 1993. Il était alors rentré aux Etats-Unis. Pour sa famille, cette nouvelle extradition s’apparente, vu son état de santé, “à de la torture”. La cour d’appel fédérale de Cincinnati (Ohio) qui a ordonné la suspension de l’extradition doit à présent étudier le dossier.