DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La grogne de l'extrême droite hongroise en marge de l'investiture du nouvel exécutif

Vous lisez:

La grogne de l'extrême droite hongroise en marge de l'investiture du nouvel exécutif

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de manifestants hongrois d’extrême droite exigent la tenue de législatives anticipées. Réunis devant le Parlement alors que le nouveau Premier ministre prête serment, certains brûlent le drapeau européen en signe de protestation contre la politique d’austérité annoncée.

Réduction des retraites, des aides publiques et des salaires de fonctionnaires, telles sont les mesures que le gouvernement veut prendre pour sortir du marasme économique. Le nouveau chef du gouvernement, Gordon Bajnai, a pourtant reçu le soutien des socialistes et d’une petite formation : les démocrates libres. Le Parlement lui a accordé sa confiance par 204 voix contre 385. “La crise mondiale est si inhabituelle qu’elle nécessite des décisions inhabituelles de la sphère politique, de l’Etat et du peuple”, explique-t-il. “Je ne veux pas mâcher mes mots. Je ne suis pas ici en tant qu’ orateur mais pour gérer la crise.” La Hongrie est le premier membre de l’Union européenne à avoir fait appel au Fond monétaire international pour sauver son économie l’an dernier.