DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paralysie du trafic maritime transmanche, début de négociations

Vous lisez:

Paralysie du trafic maritime transmanche, début de négociations

Taille du texte Aa Aa

Le trafic maritime transmanche est toujours très perturbé en raison du blocage des marins-pêcheurs français. Les camions sont obligés de se rabattre sur les liaisons ferrovières via le tunnel sous la Manche.

Le ministre français de l’Agriculure et de la pêche organise ce mercredi soir à Paris, une réunion de travail pour tenter de trouver une sortie de crise. Voilà deux jours que les principaux ports du nord de la France sont bloqués. Les marins pêcheurs protestent contre la faiblesse de leurs quotas de pêche du cabillaud et de la sole. “On veut du quota, c’est tout, précise Olivier Leprêtre, pêcheur à Boulogne. On ne veut pas d’argent, surtout on ne veut pas d’argent. On veut pouvoir travailler et vivre de notre métier, c’est tout.” Pour la commission européenne, le cabillaud et la sole sont deux espèces menacées. D’où la limitation des quotas de pêche. Et apparemment, pas question de revenir dessus. “Est-ce qu’il y a une marge de manoeuvre ? La réponse sur les quotas c’est non, il n’y a pas de marge de manoeuvre sur les quotas, tranche ainsi Nathalie Charbonneau, porte-parole du commissaire européen chargé de la pêche. Alors face à cette situation, évidemment, la solution ne passe pas par une augmentation de quotas, qui n’aurait pour résultat que d’effondrer les stocks de poissons et, à terme, de ruiner les flottes concernées.” Ce matin, un ferry transmanche a été autorisé à quitter Dunkerque. Mais pour le reste, le blocus maritime est total. Et la situation pourrait devenir encore plus compliquée. Les grévistes ont prévenu qu’ils pourraient empêcher l’accès au tunnel sous la Manche, si leurs revendications n‘étaient pas satisfaites.