DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UBS va encore supprimer des milliers d'emplois en 2010

Vous lisez:

UBS va encore supprimer des milliers d'emplois en 2010

Taille du texte Aa Aa

A Zürich, devant le bâtiment qui abritait l’assemblée générale des actionaires d’UBS, l’Union des banques suisses, des militants socialistes réclamaient mercredi des contrats d’apprentissage plutôt que des bonus. Pourquoi pas ? Pourtant, la principale information de cette AG aura bien été l’annonce de nouvelles réductions de postes au sein d’UBS : 8.700 personnes d’ici 2010, qui viendront s’ajouter aux 11.000 emplois supprimés depuis le début de la crise financière fin 2007. “Le chemin vers le succès sera long a prévenu mercredi le nouveau directeur exécutif d’UBS Oswald Grübel. Nous ne pouvons pas sortir de cette situation à court terme, mais nous allons sortir de la crise pas à pas, déterminés et d’une façon disciplinée.” Le groupe bancaire suisse a encore enregistré au premier trimestre une perte significative de 1 milliard et 310 millions d’euros. Les mesures de réduction des coûts engagées par UBS portent sur 2 milliards et demi d’euros. Un effort salué par la représentante des employés du secteur bancaire suisse. “Nous constatons que un effort important a été fait pour réduire les coûts, notamment aux étages de la direction, en éliminant certains privilèges qui n‘étaient absolument plus d’actualité dans la période de crise que nous avons. Donc, a ajouté Denise Chervet, nous saluons cet effort-là….qui aidera à supporter les autres mesures en matière de réduction d’emplois.” UBS n’a toujours pas réussi à endiguer les retraits de capitaux alors que l’année dernière ses clients ont retiré 220 milliards d’euros des comptes de la banque. Ses démélés fiscaux avec le fisc américain et la volonté du G20 de s’attaquer au secret bancaire n’aident pas UBS il est vrai.