DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pêcheurs Français : Un blocus des ports pour des quotas plus importants

Vous lisez:

Pêcheurs Français : Un blocus des ports pour des quotas plus importants

Taille du texte Aa Aa

Les pêcheurs français ont provisoirement débloqué ce matin les ports de calais et de dunkerque, le blocus reste actif en revanche à Boulogne sur mer. Les syndicats de pêcheurs, qui exigent une hausse des quotas de pêche, décideront officiellement ce jeudi de la suite à donner à leur mouvement. Mais à l’issue de leur rencontre avec le ministre de l’Agriculture, mercredi, la douzaine de représentants s’est dite déçue. Michel Barnier leur propose une enveloppe de 4 millions d’euros. C’est plus que les 3 millions débloqués l’année dernière à la même époque. Mais les pêcheurs refusent l’aide financière, ils veulent reprendre le travail. Or les quotas annuels de cabillaud et de sôle ont déjà été atteints.

En attendant c’est tout le trafic transmanche qui est interrompu, au grand dam du porte-parole de P&O Ferries Ltd. “Nous devrions faire circuler 30 navires par jour transportant des milliers de camions et de voitures, dans les deux sens. Mais tout est arrêté. C’est vraiment fou”, s’indigne Brian Rees. De leur côté, les passagers qui souhaitent rejoindre leurs destinations prennent leur mal en patience, à l’image de David Langham. “On a à manger, à boire… Tant que le soleil brille…” Un optimisme qui n’est pas partagé par les pêcheurs français. Ils ont peu de chance de voir leur quotas relevés. Des quotas négociés chaque année par les 27 et qui ont déjà augmenté de 30% depuis l’année dernière.