DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe appelée à rebondir par la Fondation Schuman

Vous lisez:

L'Europe appelée à rebondir par la Fondation Schuman

Taille du texte Aa Aa

L’Europe fait aujourd’hui face à des défis sans précédent. Dans son rapport 2009, présenté à Paris, la Fondation Schuman les énumère et livre son analyse. Le ministre français des Affaires européennes a assisté à cette présentation et rappelé l’imminence du tout premier défi : les élections européennes.

“Je veux motiver les Français en leur expliquant que ce scrutin représente un enjeu politique majeur. Ce n’est pas un scrutin comme ça, en l’air, où on vote pour rien. C’est un scrutin où on décide de l’avenir de l’Europe. Est-ce qu’on veut une Europe politique forte, qui pèse politiquement entre les Etats-Unis, la Chine, les pays émergents ? Ou est-ce qu’au contraire, on décide de laisser l’Europe se diluer, devenir une vaste zone de libre-échange sans règles et sans poids politique”, a expliqué Bruno Le Maire. L’Europe politique : c’est l’un des grands enjeux cités par le rapport à l’heure où elle peine à se réformer et s’interroge sur ses élargissements futurs. Elle n’en demeure pas moins la première zone de production de richesse, dotée d’une monnaie solide. Pour maintenir le cap, il faut aller plus loin dans l’unification, estime le président de la Fondation, Jean-Dominique Giuliani : “L’Union européenne est à la croisée des chemins. La conjonction de ses difficultés à réaliser ses réformes institutionnelles et de la crise économique lui impose un nouveau rebond, un rebond très politique où elle doit compter davantage dans le monde. Il faut aussi qu’en matière de politique étrangère elle soit plus unie, plus crédible, c’est-à-dire aussi que sa défense soit mieux partagée.” En attendant, il va falloir convaincre les électeurs, et vite. A en croire un récent sondage, à peine 34% des Européens sont certains de voter entre les 4 et 7 juin.