DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet des Amériques: Un nouveau départ

Vous lisez:

Sommet des Amériques: Un nouveau départ

Taille du texte Aa Aa

Sécurité maximum dans l’archipel de Trinidad et Tobago qui accueille jusqu‘à dimanche le sommet des Amériques. Barack Obama va proposer à ses voisins un retour au dialogue, une nouvelle période de coopération, et les sujets de manquent pas comme la crise économique ou les énergies renouvelables. Un sommet sous le signe d’un nouveau départ mais tous ne sont pas de cet avis à commencer par Hugo Chavez. Le président vénézuélien a d’ores et déjà annoncé qu’il ne signerait pas la déclaration finale par solidarité avec Cuba.

Le régime castriste n’est pas convié à Tobago mais il sera omniprésent dans les discussions. Les pays de la région font front pour réclamer la fin de l’embargo imposé depuis 47 ans à l‘île communiste. Barack Obama a clairement indiqué que Cuba avait encore du chemin à faire pour que les Etats-Unis lèvent leur embargo. Notamment en terme de démocratie, voici la réponse d’Hugo Chavez : “Dans quel pays y a-t-il plus de démocratie ? Aux Etats-Unis ou à Cuba ? Qui a la capacité de mesurer la démocratie ? Est-ce vrai qu’il y en a plus aux Etats-Unis qu‘à Cuba ? Je n’ai aucun doute en disant qu’il y en a plus à Cuba. “ Jeudi, Hugo Chavez réunissait plusieurs dirigeants latino-américains de gauche. Objectif: constituer un front alternatif et uni avant le sommet des Amériques, pour faire pression sur Washington.