DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections en Afrique du Sud: l'ANC se bat pour garder sa majorité au parlement

Vous lisez:

Elections en Afrique du Sud: l'ANC se bat pour garder sa majorité au parlement

Taille du texte Aa Aa

60 000 partisans de l’ANC réunis dans le stade de Johannesbourg… Nelson Mandela acclamé… Pour clôturer la campagne électorale, le Congrès national africain a de nouveau rassemblé les foules autour de la figure emblématique du premier président post-apartheid. L’ANC devrait encore remporté les élections générales du 22 avril mais l’enjeu est de ne pas perdre la majorité des deux-tiers au parlement. C’est pour cela que le candidat à la présidence Jacob Zuma a répondu aux détracteurs qui qualifient l’ANC de parti d’Etat: “Il n’y a rien dans la constitution qui explique qu’une forte majorité pour le parti au pouvoir n’a rien de démocratique…”

D’autres critiques ont fusé durant la campagne, car récemment la justice a abandonné les poursuites pour corruption à l’encontre de Jacob Zuma. En première ligne, Helen Zille, chef de file de l’Alliance démocratique, encore considéré comme “un parti de Blancs”: “Ils veulent être au dessus des lois pour ne pas se retrouver en prison lorsqu’ils comment des crimes. Mais nous savons, nous savons que la place des leaders corrompus est derrière les barreaux, pas au parlement.” Plus de la moitié des électeurs sud-africains considèrent le candidat à la présidence de l’ANC coupable. Mais dans les milieux pauvres, c’est encore ce parti qui a la cote. Et ce même si en 15 ans de pouvoir, l’ANC n’a pas résolu le problème immense de la pauvreté, du chômage et de la criminalité.