DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dérapages à la conférence des Nations-Unis sur le racisme


Suisse

Dérapages à la conférence des Nations-Unis sur le racisme

Comme en 2001 à Durban, en Afrique du Sud, la présence et les propos du président iranien Mahmoud Ahmadinejad ont fait scandale.

Dès son arrivée à la tribune de la conférence à Genève, trois hommes, déguisés en clown, l’ont hué et traité de raciste avant d‘être emmenés par la sécurité. Hier, le chef d’Etat iranien avait donné le ton en déclarant que “l’idéologie et le régime sioniste étaient les portes-drapeaux du racisme”. Cet après-midi, il a continué sur sa lancée en critiquant devant tous les participants l‘établissement d’un gouvernement raciste au Proche-Orient après 1945, faisant clairement allusion à Israël. Immédiatement, des représentants d’Etats de l’Union européenne se sont levés pour quitter la salle. La France a appelé l’Union européenne à faire preuve d’une “extrême fermeté” après ce discours qu’elle considère comme “un appel à la haine raciste”. Dans le même temps, devant le siège des Nations-Unis à Genève, des manifestants réunis par la gauche iranienne ont réclamé plus de démocratie et de liberté en Iran. Ils ont traité Ahmadinejad de meurtrier…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Heureux dénouement en Jamaïque