DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Durban II: grande déception des Nations-Unies

Vous lisez:

Durban II: grande déception des Nations-Unies

Taille du texte Aa Aa

Les Nations-Unies sont profondément déçues par le déroulement du premier jour de la conférence sur le racisme. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon a déploré les propos du président iranien contre Israël et l’utilisation de cette tribune pour “mettre en accusation, diviser et provoquer”.

Les chaises vides avaient déjà assombri l’ouverture de la conférence. En début de journée Ban Ki-Moon s‘était dit déçu par l’absence d’une dizaine de pays. Parmi eux: les Etats-Unis, Israël, l’Allemagne, les Pays-Bas ou encore l’Italie. “Certaines nations de droits qui devraient nous aider à tracer le chemin d’un avenir meilleur ne sont pas là”, a-t-il dit. “Hors de ces murs, des groupes d’intérêt de nombreuses obédiences politiques et idéologiques se sont opposés dans un climat d’acrimonie. Alors qu’ils devraient être avec nous ici pour parler.” Ban Ki-Moon espérait pourtant, qu‘à l’image de cette danse pour le respect et la tolérance, cette rencontre internationale se caractériserait par “moins de confrontation et plus dialogue, moins d’idéologie et plus de compréhension mutuelle”.