DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rapprochement inattendu entre les Etats-Unis et le Vénézuéla

Vous lisez:

Rapprochement inattendu entre les Etats-Unis et le Vénézuéla

Taille du texte Aa Aa

Le Sommet des Amériques à Trinité-et-Tobago s’est achevé dimanche sur une photo de famille vite expédiée, en l’absence des présidents américain Obama, vénézuélien Chavez et bolivien Morales. Et si la déclaration finale a été “adoptée par tous”, elle n’a été “signée par personne”, a expliqué le Premier ministre de Trinité-et-Tobago…

Car s’il y a eu des rapprochements, des désaccords persistants et majeurs subsistent entre les 34 pays. En particulier sur l’embargo des Etats-Unis contre Cuba. Pas question pour la nouvelle administration américaine de le lever. Barack Obama a néanmoins évoqué des progrès dans la relation entre les deux pays. “Le fait que Raul Castro exprime la volonté de son gouvernement de discuter avec le nôtre, et pas seulement de la question de la levée de l’embargo mais aussi des droits de l’homme et des prisonniers politiques, c’est le signe d’un progrès”, a-t-il déclaré. Mais le leader cubain Fidel Castro a lui réclamé la levée de cet embargo en en dénonçant la “cruauté”. Le Sommet a en revanche donné lieu à un rapprochement pour le moins inattendu entre les Etats-Unis et le Vénézuéla. Le président vénézuélien Hugo Chavez déclarant même vouloir être “l’ami” de Barack Obama. “On n’aurait pas imaginé cela il y a encore quelques années, a-t-il d’ailleurs commenté. On assiste à un changement d’attitude des Etats-Unis, avec un président, Barack Obama, qui nous traite sur un pied d‘égalité.” Les deux pays pourraient ainsi bientôt échanger des ambassadeurs et mettre un terme au gel de leurs relations diplomatiques qui dure depuis sept mois.