DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un G8 agricole pour tenter de prévenir une crise alimentaire mondiale

Vous lisez:

Un G8 agricole pour tenter de prévenir une crise alimentaire mondiale

Taille du texte Aa Aa

Comment limiter les risques d’une crise alimentaire mondiale ? La question est au coeur d’une réunion des ministres de l’Agriculture du G8, qui se déroule actuellement en Italie. Les représentants de plusieurs économies émergentes sont aussi présents.

Au départ, un constat : les besoins alimentaires dans le monde ne cessent de croître. Or, les prix des produits agricoles ont augmenté, notamment en raison de la spéculation sur les cours des matières premières. Cela a entraîné des émeutes de la faim, l’an dernier. De tels scénarios sont d’autant plus probables que, depuis, la crise économique est venue frapper l’ensemble des économies. D’où l’urgence d’adopter des mesures concrètes. C’est en tout cas le voeu de la FAO, l’agence des nations unies chargée de l’agriculture. “Il nous faut doubler la production agricole d’ici à 2050 pour pouvoir nourrir la population mondiale qui aura alors atteint le chiffre de 9 milliards d’individus”, explique Jacques Diouf, le directeur général de la FAO. Pour atteindre cet objectif, plusieurs propositions. Certains appelent à la levée de toutes les barrières protectionnistes dans le domaine de l’agriculture. D’autres plaident pour des investissements massifs publics et privés, afin d’augmenter la productivité agricole. Pour sa part, le ministre français de l’Agriculture suggère un système de stockage mondial, censé lutter contre la spéculation.