DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Madrid autorise la sélection d'embryons en cas de risque de cancer du sein et de la thyroïde

Vous lisez:

Madrid autorise la sélection d'embryons en cas de risque de cancer du sein et de la thyroïde

Taille du texte Aa Aa

L’Espagne fait un nouveau pas controversé dans la reproduction assistée. Les autorités sanitaires ont donné ce mardi leur feu vert à la sélection d’embryons dans deux cas précis : si l’embryon risque de développer un jour un cancer du sein ou de la thyroïde en raison de l’héritage génétique des parents. La recherche d’anomalie est faite via un diagnostic préimplantatoire. “C’est d’une importance énorme, c’est transcendant et surtout cela suscite de l’espoir pour les couples ou les personnes qui peuvent ainsi éviter de transmettre une maladie”, a déclaré la ministre espagnole de la Santé.

“Il ne s’agit plus d‘éviter la présence d’un gène qui cause à coup sûr une maladie mais d‘éviter une probabilité de maladie, soulignait ce mercredi le journal espagnol El Pais. Les milieux conservateurs et catholiques espagnols sont opposés à ce type de sélection. Ils l’assimilent à des avortements.