DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Turquie annonce des "progrès concrets" dans la normalisation de ses relations avec l'Arménie

Vous lisez:

La Turquie annonce des "progrès concrets" dans la normalisation de ses relations avec l'Arménie

Taille du texte Aa Aa

La Turquie et l’Arménie n’ont jamais établi de relations diplomatiques. Et la Suisse a entrepris depuis un an de les rapprocher. Les deux pays seraient tombés d’accord sur une “feuille de route”.

Un sujet majeur les oppose : les massacres d’Arméniens commis sous l’Empire ottoman entre 1915 et 1917. Ils ont fait 1,5 million de morts, selon l’Arménie, qui parle de génocide. Un terme que récuse formellement la Turquie, qui reconnaît 300 000 à 500 000 morts. “La normalisation des relations entre la Turquie et l’Arménie doit être menée en parallèle avec la normalisation des relations entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan”, a expliqué le Premier ministre turc Erdogan. C’est là un autre noeud tout aussi complexe qui reste à dénouer. L’Azerbaïdjan et l’Arménie ont un différend territorial sur la région du Nagorny Karabakh, une enclave en Azerbaïdjan peuplée d’Arméniens. Et la Turquie est solidaire de l’Azerbaïdjan. En annonçant des “progrès concrets” et des avancées en matière de “compréhension mutuelle”, la Turquie veut montrer sa bonne volonté. Il faut dire que la question arménienne est l’un des points sensibles des négociations entre la Turquie et l’Union européenne.