DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Islande en passe de basculer à gauche

Vous lisez:

L'Islande en passe de basculer à gauche

Taille du texte Aa Aa

Johanna Sigurdardottir n’a pas dû douter en glissant son bulletin de vote dans l’urne. Son parti social-démocrate a en effet toutes les chances de remporter les élections législatives organisées ce samedi en Islande.

L’actuelle Premier ministre par intérim a la quasi certitude de poursuivre sa coalition avec le parti Gauche-Verts : “Nous avons eu le vent en poupe pendant la campagne électorale. Les gens veulent que les politiques des sociaux-démocrates soient appliquées, ils veulent les solutions que nous leur proposons. L’heure est venue de mettre de côté le néo-libéralisme et ressortir un gouvernement de gauche solide”. Sans illusions, les conservateurs se préparent à abandonner le pouvoir pour la première fois depuis la seconde gueere mondiale, comme le reconnaît Bjarni Benediktsson : “C’est clair que nous allons perdre des sièges au Parlement, ça fait quelque mois qu’on le sait. C’est une bataille défensive que nous avons menée, mais nous sommes toujours un parti fort et ce que nous perdons depuis quelque temps, nous le regagnerons dans le futur”. A la tête du Parti de l’Indépendance (PI), Bjarni Benediktsson a succédé à Geir Haarde, Premier ministre poussé à la démission par la rue. Les Islandais jugent le PI responsable de la quasi-faillite du pays. La stratégie d’ultra-libéralisation du secteur bancaire ayant amplifié l’impact de la crise financière. Le chômage a explosé et la récession devrait atteindre 10% cette année. Pour sortir de la crise, malgré les réticences de leurs alliés écologistes, les sociaux-démocrates plaident pour une adhésion rapide à l’Union europénne et l’adoption de l’euro. Ils veulent également miser sur le tourisme.