DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Islandais aux urnes pour des législatives anticipées en raison d'une grave crise économique

Vous lisez:

Les Islandais aux urnes pour des législatives anticipées en raison d'une grave crise économique

Taille du texte Aa Aa

Tous les sondages prédisent une déroute du parti de l’indépendance, de droite, évincé du pouvoir fin janvier, sous la pression de la rue après l’effondrement du système financier du pays.

Un effondrement qui devrait profiter à la gauche. Pour la première fois dans l’histoire du pays, une majorité formée des sociaux-démocrates de l’actuel premier ministre par intérim la populaire et ouvertement homosexuelle Johanna Sigurdardottir et des écologistes de gauche, devrait l’emporter. Artisan de la libéralisation de l‘économie qui a contribué au boom économique du pays mais aussi à sa déroute financière, les conservateurs pourraient enregister leur plus bas score historique depuis 1987. La crise frappe l’Islande de plein fouet : le chômage est monté à 9% en mars contre à peine 1,9%, il y a cinq mois. Reykjavik a dû négocier avec le FMI un plan de renflouement de 10 milliards de dollars notamment pour ses banques en mauvaise posture. Un tableau sombre qui suscite en revanche un regain d’intérêt pour une éventuelle adhésion à l’Union européenne et à l’euro, soutenue par les sociaux-démocrates. Une question qui devrait faire l’objet d’un référendum.