DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le FMI et la Banque mondiale plus qu'inquiets pour la population des pays pauvres

Vous lisez:

Le FMI et la Banque mondiale plus qu'inquiets pour la population des pays pauvres

Taille du texte Aa Aa

Le constat est dur mais clair. La crise financière mondiale est loin d‘être terminée, malgré quelques éclaircies, et pour les pays en voie de développement, elle se transforme en “catastrophe humaine”.

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international, réunis ce week-end à Washington, ont lancé un nouvel appel à tous les bailleurs de fonds pour qu’ils concrétisent les aides annoncées lors du G20 de Londres, et si possible aillent encore plus loin que les 1.100 milliards de dollars promis. Car sans parler des difficultés des pays industrialisés, le FMI et la Banque Mondiale estiment que cette année, 90 millions de personnes devraient encore basculer dans l’extrême pauvreté, c’est-à-dire venir grossir les rangs de ceux qui vivent avec moins d’un dollar et vingt cents par jour. L’Afrique sub-saharienne et l’Asie du Sud sont particulièrement touchés par la crise économique mondiale. Le FMI et la Banque Mondiale ont constaté que les objectifs du Millénaire pour le développement, fixés en 2000 à New York, ne pourront pas être atteints, comme prévu, d’ici 2015.