DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les marchés boursiers résistent à la grippe porcine

Vous lisez:

Les marchés boursiers résistent à la grippe porcine

Taille du texte Aa Aa

Les indices boursiers européens ne s’en sortent finalement pas si mal que cela lundi soir après les baisses importantes enregistrées en cours de séance. Poussés par la restructuration de General Motors et un indice Dow Jones à nouveau positif, les indices européens finissent la première séance de la semaine sur des gains parfois, même si la crainte de grippe porcine a fait reculer des secteurs comme le transport aérien.

“La grippe porcine s’est fortement répandue dans quelques pays émergents, tel que le Mexique constate ce courtier de Francfort . Alors, les hommes d’affaires se disent: on ne se déplace pas en ce moment là où existe un risque de grippe porcine. Et ça pèse sur le cours de la Lufthansa par exemple.” Le titre de la compagnie aérienne allemande reculait de 9% en clôture et Air France/KLM affichait -6,6%. En revanche, les valeurs pharmaceutiques ont fini en progression : le titre Roche bien sur : le laboratoire suisse qui produit l’antiviral Tamiflu s’appréciait de 3,4% en clôture. Le début des craintes sur l’activité du transport aérien dans le monde rejaillit sur les cours du pétrole : le baril de Brent de la mer du Nord cote 49 dollars et 90 cents lundi soir. Sur le marché des changes le dollar s’est repris face à l’euro à 1 dollar 3110 pour un euro. La devise la plus touchée restant le peso mexicain.