DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie ne décolère pas après l'expulsion de ses deux diplomates

Vous lisez:

La Russie ne décolère pas après l'expulsion de ses deux diplomates

Taille du texte Aa Aa

L’expulsion par l’Otan de deux diplomates russes après une affaire d’espionnage a été confirmée ce jeudi. Elle est considérée comme une provocation par Moscou. Elle a été ordonnée hier, le jour où l’Alliance atlantique et les Russes renouaient leurs premiers contacts formels depuis la guerre russo-géorgienne en août.

“Je considère cette décision de l’OTAN comme une pure provocation. Une provocation qui vise à faire échouer tous nos récents accords sur la reprise du travail du Conseil Russie-OTAN”, a déclaré Dmitri Rogozine, l’ambassadeur de Russie auprès de l’Otan. L’expulsion des deux Russes serait indirectement liée à l’affaire Herman Simm. Ce haut fonctionnaire estonien a été condamné à 12 ans de prison pour avoir livré plus de 2.000 documents secrets à Moscou, dont des centaines hautement sensibles pour la sécurité de l’Otan. Simm a avoué avoir fourni des informations à des “membres des renseignements russes”. Selon la Russie, un de ses diplomates expulsés est le fils de l’ambassadeur de Russie auprès de l’Union européenne. La tension monte. Moscou a déjà fustigé les manoeuvres militaires de l’Otan prévues en mai en Géorgie.