DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Mexique se prépare à un week-end au ralenti face à la grippe porcine

Vous lisez:

Le Mexique se prépare à un week-end au ralenti face à la grippe porcine

Taille du texte Aa Aa

Foyer de l‘épidémie de grippe porcine, le Mexique tente par tous les moyens d’enrayer la propagation du virus A/H1N1. Le port de masques de protection ne suffit pas. La pays tourne au ralenti depuis plusieurs jours déjà, mais le président Vicente Calderón a annoncé à la télévision l’interruption de toutes les activités “non-essentielles” de l’administration. Il a également demandé aux Mexicains de rester chez eux : “Mes amis, je vous demande à tous, à tous sans exception, pendant les vacances qui viennent, pendant ce long week end du 1er au 5 mai, de rester chez vous avec votre famille. Parce qu’il n’y a pas d’endroit plus sûr pour vous protéger contre la grippe porcine”.

Les autorités sanitaires du pays n’ont pas encore pu déterminer avec exactitude la source de l‘épidémie. Mais le village de La Gloria, dans l’Etat de Veracruz, semble avoir été parmi les premiers touchés par le virus. Ce virus dont on ne sait pas non plus comment il est arrivé là. Pour Miguel Angel Lezana, qui dirige le Centre national de vigilance épidémiologique, l’interrogation est d’autant plus forte que les analyses ont mis en évidence la présence dans le virus d’un gène de la grippe porcine d’Asie et d’Europe. Selon les derniers chiffres officiels au Mexique, 8 personnes sont mortes du virus A/H1N1. Le nombre de décès suspects a été ramené de 159 à 84. Celui de patients contaminés a doublé pour atteindre 99.