DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après une nuit de violence, la police reste sur le qui vive

Vous lisez:

Après une nuit de violence, la police reste sur le qui vive

Taille du texte Aa Aa

En Allemagne la police s’attend au pire, en cette traditionnelle journée de revendication. Le ressentiment est d’autant plus fort que l’Allemagne est particulièrement touchée par la crise économique. L’extrême-gauche veut donc faire une démonstration de force de ce 1er mai 2009. En prévision, la police a déployé 5000 hommes à Berlin, ce jour ferié est traditionnellement violent ici.

Preuve en est, la nuit dernière à Berlin. Une cinquantaine de personnes ont été arrêtées, et une trentaine d’agents blessés, selon la police. Des affrontements ont eu lieu aussi à Hambourg. Aujourd’hui le parti d’extrême-droite NPD a prévu des manifestations. Les défilés des néo-nazis débouchent souvent sur des affrontements avec des militants d’extrême-gauche.