DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le patron de Fiat se rend à Berlin lundi pour discuter d'une fusion avec Opel

Vous lisez:

Le patron de Fiat se rend à Berlin lundi pour discuter d'une fusion avec Opel

Taille du texte Aa Aa

En pleine crise, le paysage de l’industrie automobile se recompose. Opel, la filiale allemande de l’Américain General Motors suscite les convoitises de l’Italien Fiat. L’administrateur délégué de la firme turinoise Sergio Marchionne sera à Berlin dès lundi pour rencontrer les ministres allemands de l‘économie et des affaires étrangères. Dans une interview au quotidien “La Stampa” ce vendredi, il a confirmé que le constructeur allemand est pour Fiat le partenaire idéal.

Le sort d’Opel constitue un sujet passionnel en Allemagne où le constructeur emploie 26 000 personnes et fait figure de symbole de l’industrie automobile. Fiat voit-il trop grand en visant Opel alors que le constructeur italien vient de sceller une alliance avec Chrysler en régime de faillite ? C’est ce que pensent plusieurs analystes du secteur. D’autres soulignent que les véhicules des deux firmes sont trop similaires et que peu de synergies sont à attendre de cette opération. Si la fusion se concrétise, Fiat-Opel deviendrait le cinquième constructeur automobile mondial, le deuxième en Europe.