DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les répercussions de l'épidémie de grippe A sur l'économie mexicaine se font déjà durement sentir.

Vous lisez:

Les répercussions de l'épidémie de grippe A sur l'économie mexicaine se font déjà durement sentir.

Taille du texte Aa Aa

A l’aéroport de Cancun, le flux des touristes semble à sens unique, dans le sens des départs. Des contrôles stricts sont réalisés. Chacun se voit scruté par des détecteurs de température qui déclenchent une alarme lorsque la barre des 39 degrés est franchie.

“ Ils nous ont fait remplir des formulaires, ils ont pris nos températures et nous ont indiqué que nous pouvions rentrer chez nous, dit un touriste. Je pense que ce sont de bonnes procédures, tout le monde devrait le faire.” A Cancun comme à Acapulco, les hôtels enregistrent des annulations en cascade, jusqu‘à 70 % par endroits. Mais pour les touristes présents comme pour les locaux, la grippe n’est pas vraiment une obsession. “ Le danger n’est pas palpable ici, dit une touriste. En fait, hier nous sommes allés à la plage avec des masques et les personnes se sont moquées de nous en disant : regarde ce qu’ils ont sur la bouche. Ils étaient étonnés et nous étions étonnés qu’il n’y ait pas de conscience du danger.” Plusieurs compagnies aériennes ont fortement réduit le nombre de leurs vols vers le Mexique. Sous l’effet conjugué de la crise économique et de la grippe porcine, le PIB pourrait se contracter de plus de 5 % cette année.