DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elise : vers une solution à l'amiable

Vous lisez:

Elise : vers une solution à l'amiable

Taille du texte Aa Aa

On se dirige vers une solution à l’amiable pour la garde de la petite Elise, cette fillette franco-russe que les parents se disputent.

Les avocats des deux parties ont élaboré plusieurs projets d’accord sous l‘égide d’un médiateur. Ils seront soumis aux parents mercredi. Le médiateur n’a pas voulu dévoiler ces projets dans le détail. Il s’est contenté de qualifier d’irréaliste la possibilité que l’enfant soit partagée à 50-50 entre la France et la Russie. “Le principal problème, a-t-il noté, est qu’Irina Belenkaya, la mère, est actuellement incarcérée à Budapest, en Hongrie.” C’est là qu’elle avait été arrêtée le 12 avril alors qu’elle s’apprêtait à gagner l’Ukraine après avoir enlevé sa fille de 3 ans. Elise avait regagné la France le 14 avril avec son père, Jean-Michel André. La fillette lui avait été enlevée en plein jour le 20 mars à Arles par deux hommes qui l’avaient violemment passé à tabac. Il avait aussitôt porté plainte et Interpol avait émis un avis de recherche pour retrouver la mère. Depuis sa cellule hongroise, cette dernière attend une éventuelle extradition vers la France. Une décision est attendue mercredi.