DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fiat ambitionne de faire route commune avec Opel

Vous lisez:

Fiat ambitionne de faire route commune avec Opel

Taille du texte Aa Aa

Sergio Marchionne, l’administrateur délégué de la marque turinoise est à Berlin aujourd’hui pour y rencontrer les ministres allemands de l‘économie et des affaires étrangères.

Marchionne estime qu’Opel est “le partenaire idéal” de Fiat pour constituer un nouveau géant de l’automobile. La presse internationale multiplie les unes sur cette possible alliance alors que des responsables politiques et syndicaux allemands ont indiqué que des discussions étaient en cours pour une reprise d’Opel en graves difficultés. Fiat pourrait mettre 750 millions d’euros sur la table mais le dossier est très sensible Outre-Rhin. Opel, filiale de l’américain General Motors emploie 26 000 salariés en Allemagne et les syndicats du groupe craignent des suppressions d’emplois en cas de rapprochement avec le constructeur italien qui est l’un des principaux concurrents d’Opel notamment sur le secteur des petites voitures. La piste Magna, un groupe austro-canadien est privilégiée car ce dernier fournit déjà des pièces à Opel. Plusieurs spécialistes du secteur s’interrogent aussi sur l’appétit de Fiat qui vient de prendre 20% de l’américain Chrysler et sa capacité à mener de front deux opérations d’envergure sur fond de crise économique. Le patron de Fiat se veut au contraire entreprenant avec l’ambition de faire de son groupe le 5ème constructeur mondial et le second en Europe.