DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe A: Le pire est peut-être à venir

Vous lisez:

Grippe A: Le pire est peut-être à venir

Taille du texte Aa Aa

Le pire est-il passé sur le front de la grippe porcine ? La maladie semble sur le point d‘être maîtrisée au Mexique, foyer du virus, tandis que sa propagation est très limitée en Europe. En Espagne, pays européen le plus touché, on recense 44 cas, mais seules six personnes sont hospitalisées. En France, deux nouveaux cas ont été confirmés ce lundi, il sont quatre au total. En Grande-Bretagne, les autorités affirment avoir contenu l‘épidémie. Cette grippe touche 20 pays et le dernier bilan fait état de 25 morts et près de 990 malades.

Au Mexique, les mesures d’hygiène et les restrictions sont toujours en vigueur même si les autorités annoncent que le pic épidémique est passé. Les admissions dans les hôpitaux ont régressé, l‘état des patients s’est amélioré. Du coup, le président Calderon envisage une reprise de l’activité économique ce mercredi. Depuis sept jours, restaurants, bars, cinéma et théâtre de la capitale sont fermés. Les écoles elles, sont portes closes dans tout le pays. Cette crise sanitaire est un coup dur pour le Mexique, très touristique. Elle a provoqué une chute de la fréquentation des hôtels et les plages sont désertées en particulier dans la péninsule du Yucatan. Dimanche soir, les Mexicains ont prié pour la fin de ces restrictions qui vont coûter cher au pays, on parle déjà d’une perte de 70 millions de dollars. Cette accalmie est toute relative prévient cependant l’Organisation Mondiale de la Santé. L’OMS invite à ne pas baisser la garde car la maladie pourrait refaire surface à l’automne sous une forme beaucoup plus virulente. L’OMS envisage ainsi de porter son alerte à son niveau maximal, pour ne pas dit-elle, tomber dans un excès de confiance.