DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Polémique autour des partis extrêmistes avant les élections européennes

Vous lisez:

Polémique autour des partis extrêmistes avant les élections européennes

Taille du texte Aa Aa

La polémique est partie de France. Comment se comporter avec les candidats extrémistes aux élections européennes ?

Le gouvernement pourrait interdire les listes de l’humoriste Dieudonné qui se présente comme un candidat ‘‘anti-sionniste’‘. Dieudonné avait invité un révisionniste dans un de ses spectacles. Et il est régulièrement montré du doigt pour ses propos sur les Juifs et la Shoah. La possibilité d’interdire ses listes divise la classe politique. Mais pour Claude Guéant cela serait justifié. “Le sujet mérite que l’on s’y intéresse y compris sur le plan juridique, a dit le Secrétaire général de l’Elysée. Dieudonné fait fonds de commerce, fait profession de foi exclusive d’antisémitisme. Est-ce que la France, les citoyens français, vont participer au financement de listes qui professent de telles attitudes durant la campagne européenne à venir ?” Pour le Modem, l’un des partis centristes, c’est à la justice de dire si Dieudonné doit être interdit de parole. Et la gauche s’interroge : censurer l’humoriste ne serait-il pas le meilleur moyen de lui donner une tribune inespérée ? “Il n’y a pas meilleure manière que de conduire à ce que demain Dieudonné soit populaire, et qu‘éventuellement si ses listes sont maintenues, ses scores soient importants, que de lui faire de la publicité comme le fait Monsieur Guéant aujourd’hui”, analyse Benoît Hamon au PS. Dieudonné s’est rapproché ces dernières années du Front National la formation historique d’extrême droite et affirme qu’il est impossible d’interdire ses listes. Aux Pays Bas, un candidat islamophobe, Geert Wilders ne s’est jamais aussi bien porté. Son Parti pour la liberté pourrait faire une percée le 7 juin. L’homme a notamment signé un fim, Fitna où des versets du Coran se mélangent à des images terroristes. Le gouvernement a dû retirer de ses programmes scolaires une comparaison entre le film et Mein Kampf après plusieurs plaintes. Geert Wilders a également été interdit d’entrée en Grande Bretagne. Des décisions qui ont gonflé sa popularité en lui donnant l’image d’un héros de la liberté d’expression.