DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Mexique, pressé d'oublier la grippe A, se prépare doucement à un retour à la normale

Vous lisez:

Le Mexique, pressé d'oublier la grippe A, se prépare doucement à un retour à la normale

Taille du texte Aa Aa

Les commerçants et les restaurateurs s’affairent avant la reprise de l’activité économique qui devrait intervenir sous peu, selon le président mexicain Felipe Calderon.

Bars, cinémas, restaurants, et la plupart des lieux publics ont été fermés il y a maintenant plus d’une semaine. Les écoles, elles, resteront fermées jusqu’au 11 mai. La grippe A semble cette fois bel et bien en régression dans le pays mais les autorités restent prudentes : “Le virus va continuer à circuler et produire des cas isolés, estime ce médecin de l’université de Mexico. En aucune circonstance nous ne devons baisser la garde. La menace va rester présente je ne sais pas combien de temps encore et nous devons rester vigilants de façon à réagir comme il faut en cas de résurgence de la maladie”. Amélioration de la situation au Mexique, mais une maladie qui continue à se répandre aux Etats-Unis et au Canada, où, fait inédit, un troupeau de cochons a été infecté par un homme de retour du Mexique. Cela s’est passé dans l’Alberta, et les animaux touchés ont été mis en quarantaine. “Nous sommes inquiets, déclare un éleveur de l’Alberta. Nous sommes inquiets par rapport aux effets que cela va avoir sur les exportations d’Alberta et du Canada en général”. Le nom de la ferme concernée a été maintenu secret. La Chine en tous cas a déjà banni l’exportation de viande de porc provenant du Canada, qui a menacé d’attaquer Pékin devant l’OMC.