DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Entre Fiat et General Motors, les affaires reprennent

Vous lisez:

Entre Fiat et General Motors, les affaires reprennent

Taille du texte Aa Aa

Le constructeur automobile italien Fiat est dans le collimateur de son homologue américain General Motors, pourtant au bord de la faillite. C’est en tout cas ce qu’annonce le New York Times sur son site Internet. General Motors viserait 30% du capital de Fiat, avec pour monnaie d‘échange ses activités sud-américaines et européennes, dont sa filiale allemande Opel. De son côté, Fiat serait prête à céder 10% de son capital.

C’est là un nouvel épisode des relations tumultueuses entre les deux ex-partenaires, associés entre 2000 et 2005. Le plus prédateur des deux étant l’Italien Fiat, qui ambitionne de devenir le deuxième constructeur mondial, derrière le Japonais Toyota. L’homme illustrant cette ambition est Sergio Marchionne. Patron et considéré comme étant l’artisan du redressement de Fiat depuis cinq ans, il veut également diriger Chrysler, qui a conclu une alliance avec Fiat dans la foulée de son dépôt de bilan, la semaine dernière. Un mécano industriel derrière lequel les syndicats des pays concernés voient surtout la perspective de suppressions d’emplois…