DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Géorgie : l'appel au calme de l'opposition


Géorgie

Géorgie : l'appel au calme de l'opposition

Au lendemain des heurts violents entre leurs partisans de l’opposition et la police, les autorités ont relâché les 3 activistes dont l’arrestation avait mis le feu aux poudres. Réunis cet après-midi, les dirigeants de l’opposition ont proposé de rencontrer le président Mikheïl Saakachvili pour trouver une sortie de crise:

“Hier fut une journée parmi les plus difficiles depuis que nous nous menons notre combat a dit ce représentant de l’opposition. Le pays frôle la catastrophe, c’est pourquoi il faut mettre un terme à la violence, on ne peut y arriver que grâce à une réunion entre le gouvernement et l’opposition… Nous sommes prêts à voir comment sortir de cette crise politique le plus vite possible.” L’opposition mène des actions contre le gouvernement depuis le mois d’avril. Hier, les heurts avec les forces de l’ordre ont fait 28 blessés. La police est accusée d’avoir fait usage de balles en caoutchouc. Ce que les autorités démentent. Les manifestants reprochent au président géorgien sa mauvaise gestion du conflit armé avec la Russie en août dernier et l’accuse de dérive autoritaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Italie transfère 227 immigrés en Libye