DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conflit

Vous lisez:

Conflit

Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers de Pakistanais continuent de fuir les zones de combat dans la vallée de Swat, où l’armée mène depuis douze jours une grande offensive contre les Talibans. Ces réfugiés s’entassent comme ils le peuvent dans des camps, et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR)évoque “une crise humanitaire qui s’amplifie”.

“Nous sommes attaqués de toutes parts, explique l’un de ces réfugiés. Des avions nous bombardent : c’est l’armée pakistanaise. Nous subissons des tirs au sol : ce sont les Talibans. Nous ne sommes en sécurité nulle part et ils vont nous tuer.” L’armée tente de reconquérir cette région, autrefois la plus touristique du pays, que les Talibans dirigent de facto depuis deux ans. Les autorités pakistanaises sont sous la pression des Etats-Unis, qui exigent des opérations militaires massives contre les Talibans dans les zones tribales que ceux-ci contrôlent à la frontière avec l’Afghanistan. L’armée affirme avoir en douze jours de combat tué plus de 300 insurgés et perdu une vingtaine de soldats. Des données à vrai dire invérifiables… et qui importent peu aux centaines de milliers de réfugiés pour qui le seul mot d’ordre est d’apprendre à survivre en étant pris entre deux feux…